LINKEDIN : UN RÉSEAU INDISPENSABLE EN 2019? (2/2)

“Ne pas être sur LinkedIn aujourd’hui, c’est se tirer une balle dans le pied pour sa vie professionnelle”. Et vous, savez-vous vraiment attirer le regard du recruteur ?

Partager

RETROUVEZ LA PREMIÈRE PARTIE DE L’ ARTICLE LINKEDIN : UN RÉSEAU INDISPENSABLE EN 2019? (1/2) SUR NOTRE BLOG

SUITE : Attirer le regard des recruteurs en 7 points

4 – Multiplier les mots clés

C’est sans doute un des points les plus influents de nos jours : les mots clés. Mettez-en autant que faire se peut, sur les postes, les compétences… et placez les dans le résumé, le titre et les expériences. En faisant ceci, vous optimiserez votre référencement et donc, augmenterez votre visibilité. Si vous manquez d’inspiration, allez checker les profils de professionnels aguerris dans leur domaine et empruntez-leur des idées de formulation. Et promis, ça fonctionne, parole de consultant en recrutement : « S’il contient beaucoup de mots clés et que les expériences sont bien détaillées, le profil sera à même de ressortir de partout. » (Romain, Consultant chez Co-Efficience)

5 – Booster votre nombre de compétences

Compétence : ce mot valise englobe bon nombre de termes qui deviennent vite démodés. Fort heureusement, LinkedIn vous permet de trouver les compétences qui parlent aux recruteurs et qui restent dans l’ère du temps. Vous pouvez renseignez jusqu’à 35 savoir-faire alors profitez-en ! C’est une façon de plus pour attirer le regard des recruteurs à la recherche du mouton à cinq pattes.

6 – Faites-vous recommander 

Encore une astuce : plus vous vous ferez recommander par vos collègues sur vos compétences, plus vous remonterez dans les moteurs de recherche et donc, vous serez plus rapidement visibles par les recruteurs. Pas mal non ? N’hésitez pas à demander à vos anciens employeurs, anciens clients ou anciens collègues, ce coup de pouce vous permettra, peut-être, de trouver votre prochain job ! (PS : le recruteur va vite voir si vos recommandations proviennent de vos amis ou d’un membre de votre famille alors ne tentez pas le diable.)

7 – Suivez vos employeurs préférés

Restez au courant de l’actualité des entreprises qui vous plaisent vraiment. Quand bien même vous semblez épanoui dans votre job, une opportunité pourrait surgir à tout moment. Ne pas hésiter à commenter, aimer et partager leurs publications pour vous faire remarquer. N’en faites pas trop non plus : le but n’est pas de devenir le plus grand fan de l’entreprise mais de se faire une petite place dans leurs fiches. Et si un jour, vous passez le cap de postuler là-bas, vous ferez déjà écho aux recruteurs et donc, vous gagnerez en crédibilité pour l’obtention du poste.

Une aide avant tout

Pour les jeunes diplômés comme pour les cadres aguerris, il devient primordial de posséder un profil LinkedIn en 2019. Ce réseau reste un bon moyen de développer des relations et de trouver des offres d’emploi susceptibles de vous intéresser. Toutefois, il ne faut pas faire d’amalgame : le profil LinkedIn n’est pas, et ne remplacera pas, le CV, du moins, pas dans un futur proche. Pierre-Alexandre, Consultant chez Co-Efficience, résume le statut actuel du curriculum vitae de la manière suivante : « Le CV reste une carte de visite détaillée du candidat et une porte d’entrée pour un éventuel entretien. Après, si demain, on m’oblige à ne plus travailler sur CV mais uniquement sur profil LinkedIn, ce serait contraignant car il y a encore trop de personnes qui n’utilisent pas ce réseau social. Quelque part, on se priverait de la réponse à annonce. » Mais le « tout-digital » progresse dans tous les domaines à vitesse grand V et chaque candidat tente de se démarquer comme il peut, passant du CV vidéo à la lettre de motivation au ton culotté.

De quoi se poser des questions sur le futur du recrutement …

 

 

 

Suivez-nous
RH Advisor
Les candidats ont donné leur avis
4.7 (129 avis)